En tant qu’instrumentiste

Violoniste et guitariste, Maurice Delaistier a créé en soliste, sur les deux instruments, de nombreuses œuvres contemporaines en France (Radio-France, Musée d’Art Moderne de la ville de Paris) et à l’étranger (Villa Médicis à Rome, Institut Français de Londres, Villa Kujoyama de Kyoto).

Il s’est également intéressé à la musique ancienne et a reçu les conseils de Sigiswald Kuijken pour le violon baroque. Il a fait partie de l’ensemble instrumental de la Chapelle Royale, dirigé par Philippe Herreweghe, avec lequel il a effectué une tournée en Amérique du Sud en 1984.

Parallèlement, il a également formé une équipe avec Jeanne Heuclin et le claveciniste Yacovos Pappas pour une version avec grandes marionnettes du Combat de Tancrède et Clorinde de Monteverdi, mis en scène par Dominique Houdart. Ce spectacle a fait l’objet en 1987 d’une tournée en Sicile, au Japon et en Indonésie.

Par ailleurs, le goût de Maurice Delaistier pour la musique populaire et l’improvisation l’a fait se passionner pour la musique traditionnelle juive d’Europe de l’Est. Devenu un spécialiste reconnu dans ce domaine, il a participé à de nombreux enregistrements en compagnie d’artistes tels que Sarah Gorby, Talila ou Ben Zimet, et s’est produit à leurs côtés lors de plusieurs tournées internationales.